Loading...
///Pêche et chasse sous-marine en Polynesie Française

Pêche et chasse sous-marine en Polynésie Française

Quel que soit votre type de pêche préféré, le Pacifique Sud sera à la hauteur! Pêche en lagon à la canne ou au harpon, pêche au lancer depuis les récifs, pêche à la traîne ou chasse sous-marine, à vous de choisir selon le lieu et l’heure de la journée.

Quel que soit votre type de pêche préféré, le Pacifique Sud sera à la hauteur! Pêche en lagon à la canne ou au harpon, pêche au lancer depuis les récifs, pêche à la traîne ou chasse sous-marine, à vous de choisir selon le lieu et l’heure de la journée. Si vous n’avez jamais pêché comme si vous êtes un expert, il y aura toujours un Polynésien pour vous apprendre ou vous accompagner … attention car pour eux il s’agit à la fois d’un art ancestral et d’une de leurs sources principales d’alimentation. Autant dire qu’avant d’égaler les Maoris à la pêche il vous faudra quelques années d’entraînement.

Dans les eaux poissonneuses des Tuamotus et de l’Archipel de la Société la chasse sous-marine est très présente. Les jeunes s’initient avant même l’adolescence et il n’est pas rare de voir de jeunes garçons ou jeunes filles descendre sans aucun équipement à plus de 20 mètres de profondeur. Pour s’initier, un fusil polyvalent, entre 70 et 90 cm, une paire de palmes simples, un masque et quelques plombs feront amplement l’affaire. Le secret est dans la concentration et le calme. Si vous devenez accro vous pourrez vous équiper d’un fusil plus puissant pour aller chasser à l’extérieur des récifs, dans le grand bleu. Bien entendu à ce moment là il vous faudra être bon nageur pour gérer profondeur et courants. Tahiti est le meilleur endroit pour s’équiper. La chasse sous-marine y est si populaire que vous trouverez un magasin spécialisé à chaque coin de rue, particulièrement autour du marché de Papeete et dans le quartier de Fare Ute.

Le principal danger de la chasse sous-marine en Polynésie, mais qui en fait aussi le charme, est la présence de nombreux requins. Petits et inoffensifs pour l’homme dans la plupart des cas, ils n’en veulent qu’à votre poisson. Le mieux est de chasser à plusieurs, afin d’écarter les intrus au moment où l’un des chasseurs fait mouche.

Méfiez-vous toutefois des plus gros requins, tigres, bulldogs et citrons notamment qui peuvent devenir agressifs envers l’homme. Dans la tradition polynésienne il suffit de les nourrir en leur donnant quelques uns des poissons que vous avez attrapés pour s’en faire des alliés. Toutefois, pour les non-initiés, le plus sage est de s’écarter et d’aller chasser un peu plus loin.

Au grand large et entre les îles, la pêche à la traîne est reine pour attraper de gros spécimens : thons, thazards, barracudas, mahi-mahi (dorades coryphènes) marlins, espadons, bonites… prévoyez du fil suffisamment solide (minimum 50 kg), un très gros moulinet (la canne n’est pas nécessaire, vous pouvez fixer le moulinet directement sur le balcon arrière du bateau) et des leurres type Poulpes. Blanc pour les thons, bleu et rose pour les marlins.

Pour s’équiper, là encore Tahiti est le meilleur endroit, si vous n’êtes pas partis avec suffisamment de leurres et d’hameçons en quittant le Panama. Pensez aussi que dans les archipels les plus isolés, notamment aux Marquises, les hameçons et les leurres sont difficiles à trouver et les Polynésiens seront ravis de troquer les vôtres contre des fruits, des souvenirs etc.

Enfin, vous ne pouvez pas rester quelques temps en Polynésie sans embarquer sur un « poti marara« , littéralement « bateau poisson-volant » pour découvrir la chasse du Mahi Mahi au harpon, une technique unique au monde et forte en adrénaline. Le pêcheur observe le ciel à la recherche des oiseaux qui survolent les zones où chassent les gros prédateurs, puis se lance sur cette zone avec canne ou harpon. La pêche professionnelle est très encadrée en Polynésie Française et les grandes flottes industrielles ne peuvent y sévir. Les Poti assurent donc l’essentiel de la pêche aux gros poissons pour la population des îles. Ils font partie intégrante de la culture polynésienne.

En vidéo c’est encore mieux

Les pages Facebook de quelques magasins spécialisés

2018-03-15T16:39:18+00:00

Leave A Comment